Le témoignage de Mimar (tati tournesol)

Bonjour, étant la dernière d'une fraterie de cinq, je vais vous conter quelques anédoctes sur chacun d'entre eux .

COUQUI: pour moi la plus sérieuse le role  du deuxième maman .elle avait la lourde charge, le courage de me faire faire mes devoirs .je vais vous raconter l épopée de la chandeleur .A l'école l institutrice nous avait donner la recette des crepes bien entendu je n avais écouté que d une oreille .en rentrant de l école je réussis a décider maryline a faire la recette (mamie étant partie à lons nous avions libre champ .)
pour une fois maryline suivait mes ordres et s appliquait a ne pas faire de grumeaux .comme j avais mal écouté je fis doublé les proportions (je croyais que s etait les proportions pour une crepe).nous mimes la pate en une seule fois dans la poele mon dieu vener a notre secours ça collait ont ne s en sortait pas TOUT D UN COUP COUQUI était là furieuse elle nous obligea à manger de cette horrible crepe je ne vous dis pas des coups d oeil de maryline des mitraillettes .Couiqui s affairai dans la cuisine pour tout ranger avant que mamie n arrive.au diner les pauvres petites n avaient pas faim et mamie inquiète nous envoya au lit .super couqui n avait pas cafter nous étions sauvés quelle herreur pour moi j avais oublié la vengeance de maryline .merci couqui.

TONIO: pour moi celui qui me passait le plus de caprices celui qui m acheta mon premier vélo bleu .celui qui avec miguel s amusait a nous manger les pères noél en chocolat que papa noél avait déposé dans le sapin et pendant que nous pleurions allez s avoir pourqu oi couqui les disputait .
 Plus tard  s était celui qui nous interdisait de rester sans rien faire s il nous trouvait les mains dans les poches s était foutu ( avait il une allergie aux poches ... )
et a l adolescence celui qui t inderdisait de sortir maquillé je dois avouer que maryline en a plus souffert que moi .
sur sa bonté et son caractère je n ai rien à vous apprendre  .merci à tioi aussi .

MIGUEL :le plus dandy le plus secret qui entretien ça avec son coté bougon ( dixcit pinpin ) mais qui sous cette carapace cache une extreme gentillesse .HO comme j aime voir arriver nos anniversaires et le nouvel an pour lui faire DES BISOUS .
HA j oubliais le plus drageur (d ailleurs nous devions leurs cirer leurs pompes avant que ses messieurs aillent danser , et mamie qui leur faisait du lait de poule à ses petits tuparles on ne sais jamais s ils mouraient de  faim  après ils nous disent que nous sommes les plus gatées )
il sait aussi arreter ses projets loesque tu as besoin de lui merci mig .

MARYLINE:  ma conseillère vous connaissez la chanson de DUTRONC ( fais pas si fais pas ça )et je ne parle pas du courrier quand j étais en pension.S était les chamailleries les farces les menaces de cafter quand je n obtenais pas se que je voulais .Je servais de facteur à ses nombreux chéris .... .puis un jour elle patr réviser à chalain et voilà bien quelle nous dégote un grand blond un vrai extra terrestre aux milieu des bruns et voilà salut la ptiote j me casse aux pays des tulipes .bisousfrangine .
je ne voulais pas finir ce témoignage sans oublier mes beaux frères et belles soeurs : sachez que vous aussi vous avez pour moi une grande place dans mon coeur et pleins de souvenirs et de reconnaissances.merci de rendre ceux de la fraterie heureux rien que pour cela je vous appécie .....
bisous à vous tous  à vos enfants et petits enfants .